DANS LE TROU DU DEBUT DU MONDE

Dans la salle de conférences du Musée Saharien, Robert et Marie-Claude di Popolo, membres de la Rahla et passionnés de Sahara, présenteront et commenteront, le samedi 20 mai à 14h45 précises, leur film consacré au Trou au Natron. Voici quelques éléments de leur présentation…

Le Sahara a verrouillé ses portes pour de nombreuses années, mais le Tchad, encouragé par le classement de l’Ennedi au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, a décidé depuis 2012, à grands renforts sécuritaires, d’ouvrir au tourisme, ses trois Régions du Nord (Borkou, Ennedi, Tibesti) .

Si en 2014, les vols directs de Marseille pour la préfecture du Borkou, Faya-Largeau, ont cessé, faute de candidats, quelques inconditionnels du Sahara n’hésitent pas à passer outre les conseils du Ministère des Affaires Etrangères français pour profiter, en toute sécurité, de la grandeur d’une Terre interdite pendant des décennies.

En 2012, nous participons avec mon épouse, à un circuit de reconnaissance au coeur du plus grand massif montagneux saharien, le Tibesti. Nous réalisons enfin un rêve trentenaire : descendre les 700 m du Trou au Natron., ce mystérieux « Trou du bout et début du monde ». Au fond, une rencontre inattendue, avec le début de la Vie sur terre, nous réclame une suite…

En 2013, nous traversons le Borkou en randonnée chamelière; en 2014, nous grimpons sur le toit du Sahara, l’Emi Koussi. En janvier 2017, nous sommes de retour au fond du Trou au Natron . C’est cette Aventure saharienne, au coeur du plus grand et plus beau désert du monde, que nous vous invitons à partager.

Après Abel et Toumaï, le Tchad mystérieux n’a pas fini de nous étonner…

Robert  et  Marie-Claude  DI POPOLO

«  Les déserts sont émouvants parce que c’est la nature avant l’homme » (Le Courrier de l’Unesco, janv. 1994)

Bienvenue à tous. Prix d’entrée au musée et à la conférence-projection: 6€

Samedi 11 mars: conférence de Christian Dupuy

Le mystère des chars garamantiques / Conférence de Christian Dupuy

Samedi 11 mars 2017 à 14h30 / Musée saharien du Crès

Le char garamatique de Jean Spruytte,  présenté au Musée saharien

Depuis quelques semaines, le Musée saharien possède et expose une pièce très rare, la reconstitution d’un char tel que l’utilisaient les Garamantes, peuple mystérieux installé à la fin de la préhistoire dans le nord-est du Sahara. Les chars garamantiques figurent sur plus de 1000 gravures rupestres découvertes au milieu du XXe siècle mais les scientifiques ont longtemps ignoré leur fonction et, surtout, les secrets de leur fabrication. Grâce à Jean Spruytte, auteur de cette étonnante reconstitution en grandeur nature, on commence à y voir plus clair. Archéologue affilié à l’Institut des Mondes Africains (CNRS Paris) Christian Dupuy présentera lors de cette conférence exceptionnelle le fruit de ses dernières recherches.

Lire la suite…

Bravo et merci à tous !

Le char garamantique, clou (sans clous...) de l'exposition

Le char garamantique, clou (sans clous…) du musée.

Vous avez été plus de 200 à franchir le seuil du Musée saharien et une bonne centaine à prendre – difficilement – place dans la salle d’exposition où était projeté le film de Maximilien Bruggmann, « Ombres bleues du Tassili ». Les pâtisseries orientales et le thé à la menthe confectionnés par la Fantasia des Délices ont fait une kyrielle d’heureux et Bernard Adell a retrouvé le public passionné qui l’accompagne depuis les débuts du Musée. L’exposition se poursuit jusqu’à la mi-janvier. Dites-le autour de vous et (re)venez-y nombreux.